Technique d'aquarelle : Humide sur humide

Reconnue pour sublimer les fonds et les fondus, cette technique devrait vous fasciner 
Lire plus ci-dessous

D’après Chloé, blogueuse de Nos petits doigts, la technique d’aquarelle humide sur humide est la plus difficile à maîtriser, mais son résultat en vaut vraiment les efforts. Reconnue pour sublimer les fonds et les fondus, elle devrait vous fasciner aussi. Bonnes explorations !

MATÉRIAUX:

  • Pinceaux
  • Papier aquarelle
  • Aquarelles
  • Gomme de réserve
  • Chiffon


INSTRUCTIONS :

Comment maîtriser la technique d’aquarelle humide sur humide ?

Étape 1 : Préparer sa feuille.

La technique humide sur humide met le papier au défi par l’eau qu’elle implique. Le papier risque de gondoler et la matière, de se déplacer de façon aléatoire. Pour un travail abstrait, laisser la feuille libre (sans la fixer ou l’apprêter) comme dans cet exemple. Pour un travail figuratif, utiliser une feuille un peu plus grande que le format souhaité, passer la feuille sous l’eau (recto/verso), agrafer le pourtour de votre feuille sur une planche en bois et laisser sécher.

Étape 2 : Préparer le dessin et les contours.

Pour un dessin précis comportant des zones blanches ou pour un fond de paysage, délimiter les zones à l’aide de gomme de réserve. Appliquer la gomme de réserve aux endroits voulus, laisser sécher.


Étape 3 : Préparer les couleurs en premier.

Créer sa palette avant de commencer à peindre en technique humide sur humide permet d’éviter que l’eau ne sèche avant d’appliquer l’aquarelle (étape 4). Une fois la palette créée, on peut travailler en technique humide sur humide.

Étape 4 : Mouiller et appliquer les couleurs.

Plus la zone à travailler est grande, plus le pinceau doit être gros, et inversement. Humidifier la zone à travailler et appliquer ensuite la couleur choisie avec le même pinceau. Pour réaliser un dégradé d’une seule couleur, déposer la couleur là où elle doit être la plus intense, avant de l’étirer avec de l’eau. Pour réaliser un dégradé de plusieurs couleurs, commencer par déposer la couleur la plus claire et continuer jusqu’à la plus foncée. Faire le mélange des couleurs à dégrader avec un pinceau propre, mouillé à l’eau claire et nette.

Étape 5 : Sécher et redéposer les couleurs.

Laisser sécher à l’air libre ou accélérer le temps de séchage avec un séchoir à cheveux. Pour des couleurs plus intenses, on peut recommencer l’étape 4, seulement une fois la feuille sèche. En cas de seconde application, laisser sécher ou sécher au séchoir de nouveau.

Étape 6 : Corriger les imperfections.

Si des taches en formes de choux-fleurs apparaissent pendant ou après le séchage, les retirer avec un pinceau plus fin, et bien propre, en suivant les conseils de cette étape. Mouiller le pinceau et le passer sur le contour des taches délicatement, par petits va-et-vient, perpendiculairement à la ligne principale formant la tache. La tache va se fondre dans la couleur peu à peu. Ne pas insister pour éviter de retirer les pigments. Par exemple, sur la dernière photo, dans les pétales de droite, on voit de grosses taches. En regardant la première, on remarque qu’elles ont disparu.

Vous avez tous les éléments en main pour maîtriser la technique d’aquarelle humide sur humide. Pour la peaufiner, pratiquez sans compter !

ASTUCES

Vous avez laissé votre feuille libre et votre papier gondole plus qu’il n’en faut ? Mouillez le verso de la feuille et séchez au séchoir à cheveux.