Tout sur le crayon graphite et fusain Par Laura Restrepo

« Le crayon : un outil des plus intuitif, accessible et pratique et très apprécié dans le monde du dessin ! Depuis des siècles, il permet aux artistes de créer des croquis rapides et spontanés, ou même des œuvres d'art élaborées. »

Découvrez les œuvres de Laura Voir les produits suggérés
Graphite & Charcoal Pencil 101 by Laura Restrepo

Article écrit par : Laura Restrepo

Le crayon : un outil des plus intuitif, accessible et pratique — et très apprécié dans le monde du dessin ! Depuis des siècles, il permet aux artistes de créer des croquis rapides et spontanés, ou même des œuvres d'art élaborées. En fait, dès notre plus jeune âge, nous apprenons tous à tenir un crayon pour écrire ou illustrer une idée ; cependant, ce simple outil peut nous offrir bien plus d’opportunités créatives si nous prenons seulement le temps de l'explorer et de le comprendre. Dans cet esprit, je suis extrêmement heureuse de partager avec vous quelques trucs et astuces qui m'ont aidée à développer la qualité de mes dessins au fil des années.

Laura Restrepo


Crayons graphite

La plupart des crayons (graphite et fusain) sont classés dans un spectre riche allant de « H » (dureté) à « B » (noirceur). Le crayon standard est un HB, tandis que le plus clair est un 9H et le plus foncé est un 9B. Cette variété est idéale pour créer facilement une vaste gamme de valeurs, des détails les plus clairs aux ombres les plus sombres.

J’aime bien travailler en couches, car je trouve que cela crée une transition douce et réaliste. Ainsi, je commence chaque œuvre en traçant quelques lignes subtiles avec mon crayon HB, puis j'applique de délicates couches de graphite avec mes crayons 2B, 4B, 6B, 8B et parfois 9B. Je travaille d'abord sur les zones les plus claires, puis je termine par les contrastes les plus forts.

J'ai aussi appris ceci — si mon dessin est terminé et que je vois des endroits où le jeu d’ombres et de lumières n’est pas assez fluide, je peux toujours appliquer une fine couche de crayon graphite H ou 2H pour les améliorer. Vous verrez que cette couche additionnelle unifiera le tout, comme par magie !
De plus, l'un des plus grands avantages du crayon graphite est sa réversibilité. Si vous trouvez que votre dessin est trop dense ou opaque, vous pouvez créer quelques points de lumière avec une gomme à effacer. En fait, je rehausse la plupart des textures dans mes dessins avec une gomme à effacer — j’utilise une gomme à crayon pour de petites sections et une gomme ordinaire pour de plus grandes sections.

Un dernier petit conseil pour ceux qui, comme moi, sont obsédés par les jeux d'ombres et de lumières : ajoutez un pinceau doux à votre boîte d’essentiels ! Cet outil vous aidera à estomper le graphite ou le fusain. C'est sans aucun doute un excellent moyen d'améliorer la fusion des couches dans votre dessin, sans endommager la fibre naturelle ou le grain du papier.

Crayons fusains

Maintenant, si vous êtes à l’aise avec le crayon graphite, le fusain sera une option passionnante pour vous !

Avec les crayons fusains, vous obtiendrez de forts contrastes sans l'effet réfléchissant du graphite. Vos zones noires seront magnifiquement mates et nettement plus sombres. De plus, ce médium polyvalent vous surprendra en produisant de merveilleuses textures sur une variété de surfaces, ou même des finitions très uniformes.

Je suis la même règle de superposition lorsque je travaille au fusain (crayon et poudre). Je commence par appliquer une couche légère sur mon papier afin de définir grossièrement la forme du visage, du corps ou de l'objet. À partir de là, je travaille petit à petit pour ajouter des valeurs, des détails et des textures avec mes crayons fusains, qui varient de HB à 8B.

Il est important de mentionner qu'il existe plusieurs techniques à explorer avec ce médium ancien, telles que les hachures, le frottement, l’estompage, l'effacement, etc. Il n'y a aucune limite à votre créativité. Il vous suffit de trouver votre style et d'adopter la technique qui vous représente le mieux. Par exemple, même si de nombreux artistes utilisent leurs doigts pour estomper les différentes couches de fusain, cette approche ne me convient pas. L'huile naturelle sur ma peau interfère avec les transitions douces que je veux créer. J'évite donc fortement de toucher mon papier — et lorsqu'il s'agit d’estomper les nombreuses nuances de gris, j’utilise mon pinceau traditionnel.

C'est maintenant à votre tour d'explorer les effets d'ombre et de lumière avec ces médiums qui permettent aux artistes de développer de riches valeurs tonales et de magnifiques contrastes. N'oubliez pas de vous amuser tout au long du processus ! J'espère que vous apprécierez la polyvalence du graphite et du fusain — et que vous continuerez à nourrir cette passion du dessin qui nous rassemble !

Les œuvres de Laura