Comment choisir et différencier les types de papiers ?

Retrouvez les termes techniques ainsi que les informations clés sur les différents types de papier.  

Lire plus ci-dessous Voir les produits suggérés
Choosing and differentiating paper types

N’hésitez pas à vous faire votre propre expérience sur le papier afin de trouver le support qui vous correspondra le mieux, on ne le dira jamais assez, il faut tester! 

Informations de base sur le papier

Le grammage

Le grammage du papier correspond à la masse en grammes d’un mètre carré de papier. Plus le grammage est faible et plus le papier sera souple, à l’inverse, plus il est élevé, plus le papier sera rigide. Il faut prendre en compte que si le grammage est plus épais, le papier résistera davantage au gommage ainsi qu’aux matières appliquées.

Nous préconisons en général pour des techniques humides d’avoir un grammage assez élevé (300g/140 lb) et pour les techniques sèches d’avoir un grammage entre 80g et 225g.

La texture

La texture du papier peut être représentée par son grain. Le grain va désigner la finesse ou rugosité du papier.

Si le grain est fin ou satiné, le papier sera lisse, ce qui convient davantage aux techniques nécessitant une certaine précision et finesse dans sa réalisation. C’est la texture la plus couramment utilisée.

Lorsque le grain est gros ou torchon, la texture est davantage marquée, ce qui est plus adapté lorsqu’on souhaite donner du relief ou créer un rendu fragmenté car les creux du papier seront difficilement comblés selon la technique utilisée.

Le support

Comme vous le savez, plusieurs types de supports existent.

Vous avez les tablettes de papier où les feuilles sont déjà tendues et encollées sur un ou plusieurs côtés, ces blocs de papier sont très pratiques pour se lancer directement sur son œuvre.

Les feuilles volantes seront quant à elles plus économiques et permettront de travailler sur de plus grands formats.

Quel papier choisir pour quelle technique ? 

Le papier pour l’aquarelle

Le papier pour aquarelle dispose d’une des plus grandes variétés de papier possible. Vous avez le choix entre plusieurs textures, compositions et grammages.

Trois catégories de papier existent pour l’aquarelle : pressé à chaud, pressé à froid ou grain torchon.

Le papier pressé à chaud (dit aussi grain satiné) dispose d’une surface lisse qui laisse peu de chances à l’erreur. Il convient lorsque l’on désire crayonner ou travailler des illustrations avec un certain détail. C’est le grain le plus fin.

Le papier pressé à froid (dit aussi grain fin) est d’une texture légère et il est davantage conseillé pour le travail humide sur humide. Il offre un juste milieu entre les deux propositions précédentes. On conseille en général de débuter avec ce type de texture.

Le papier à grain torchon, représenté d’une texture très prononcée sera utilisé pour la réalisation de paysages ou d’art abstrait, il est parfait pour faire ressortir la trame du papier.

Concernant la composition du papier, il existe le coton et la cellulose. Le coton est plus absorbant que les fibres de la cellulose, c’est la matière qui offre le plus de qualité. Le 100% coton s’adresse en majorité aux professionnels. Notez cependant que certains papiers offrent des compositions mixtes comme la tablette DeSerres qui est un excellent rapport qualité-prix.

On conseille un grammage autour de 300g/140lb qui est l’utilisation la plus courante en aquarelle, car il permet d’utiliser une grande quantité d’eau sans gondoler.

Notez que tous les papiers pour aquarelle peuvent être aussi utilisés pour la gouache.

Retrouvez ici le conseil complet de notre experte Marie-Hélène en aquarelle.

Le papier pour le dessin

Le papier Bristol propose une surface lisse, c’est la référence pour le dessin car les traits ne seront pas bloqués par le grain du papier qui est fin. Il est conseillé si vous dessinez au crayon ou à la mine graphite car ce sont des matériaux plus gras et ils pourront s’étaler facilement.

En ce qui concerne les esquisses, elles se conservent mieux si le papier est exempt d’acide. Favorisez aussi un papier avec une légère texture et qui offre une certaine résistance pour pouvoir gommer aisément.

Pour l’utilisation de l’encre ou de la plume, le papier doit être très lisse, encore une fois le papier Bristol peut être une bonne option. Lisez ici notre conseil complet sur le papier à utiliser pour les encres.

Si vous utiliser le fusain, favorisez un grain moyen pour qu’il puisse bien s’adhérer au papier.

Enfin, si vous utilisez des feutres, le papier dit « layout » ou les papiers mixed médias favorisent la pénétration de l’encre et limite les bavures.

Pour plus d’informations pour le choix du papier pour les techniques aux feutres, lisez notre article ici.

Le papier pour le pastel

En général, les papiers spécialement pour le pastel ont une texture prononcée afin de retenir les particules de pastel à la surface.

Pour les mediums secs, le papier Canson mi-teinte est une belle option car il possède deux faces différentes avec un côté lisse et un côté en alvéole, plus texturé. Le papier pastel sur carton composé de liège permet d’accrocher les pastels tendres. Il est conseillé pour les œuvres floues mais peu pour réaliser des détails fins.

Pour les mediums gras, comme les pastels à l’huile, les papiers destinés à la peinture à l’huile permettront de vous assurer un bon maintient dans le temps de vos œuvres.

Enfin, notez que la couleur du papier pourra aussi avoir une importance dans votre choix car le pastel a comme caractéristique de ne pas recouvrir entièrement le papier, des supports colorés apporteront la touche finale à vos œuvres.

Le papier pour la peinture à l’huile ou l’acrylique

Ces papiers sont caractérisés par une texture moyenne à épaisse.

Le papier pour acrylique sera en général plus épais, avec un fort grammage et sa surface est texturée de façon à adhérer les couches de peinture acrylique.  Les papiers spécifiquement faits pour l’acrylique seront les meilleurs choix mais vous pourriez aussi tester sur du papier aquarelle. Bien sûr, vous aurez le choix sur les supports possibles comme la toile, le carton ou encore les panneaux de bois qui offrent une surface lisse pour travailler.

Concernant le papier pour la peinture à l’huile, choisissez-en un sans acide ce qui vous permet d’améliorer la longévité du papier et favorisez un grammage moyennement élevé (autour de 260g/m2) afin de travailler les empâtements sans difficulté.

Notez que si vous utilisez du papier qui n'est pas sans acide, il est nécessaire d'appliquer du gesso sur le papier à l'avant et à l'arrière avant de commencer à peindre.

Enfin si vous pensez utiliser plusieurs techniques dans votre projet artistique, favorisez les tablettes spécialement pour techniques mixtes, le grammage sera autour de 160g/m2, ce qui vous donnera une densité idéale!