Marjolaine Ferron

« L’art, peu importe sous quelle forme, m’a beaucoup aidé à retrouver la lumière des moments plus gris de ma vie ! »
Les œuvres de Marjolaine Ses produits préférés

2020 nous en a fait voir de toutes les couleurs et vous n’avez cessé de nous impressionner avec vos œuvres aux couleurs arc-en-ciel remplies d’espoir et de positivisme.
Autant les artistes professionnels que ceux qui ont découvert l’art pour la toute première fois, cette année, nous avons fait appel à votre talent afin de vous célébrer, vous et votre passion pour la création.

À la suite de l’appel à la communauté que nous avons émis il y a quelques semaines, nous avons reçu des images touchantes et surtout, vraies. Vous avez su nous toucher et pour vous remercier, nous sommes allés à la rencontre de trois profils qui nous ont fait sentir à quel point l’art leur faisait réellement du bien.

Bonne découverte !



Marjolaine, pouvez-vous nous parler de votre relation avec l'art et de son évolution au fil des ans ?

L’art a toujours fait partie de nos vies. Mes plus vieux, et surtout, plus beaux souvenirs créatifs remontent à quand mon père était toujours avec nous et qu’il jouait de la guitare dans la bibliothèque de la maison. Je me souviens d’un moment où on n’était que tous les deux, je m’étais mise à danser et virevolter, ça le faisait sourire. Je m’étais dit dans ma tête de petite fille que ce serait un beau souvenir, une scène de film comme papa les filmait par son métier. J’avais raison, c’est toujours resté. Je l’ai aussi vu écrire. Beaucoup. Ses petits cahiers de notes trainaient partout. Il créait souvent, d’une manière ou d’une autre.

Et chez moi, cette passion créative s’est traduite par mon amour pour l’écriture et la création de toiles. J’ai appris à peindre avec la peinture à l’huile, à l’acrylique et tout récemment, je me suis amusée avec l’aquarelle grâce à un atelier offert par DeSerres avec Lysa Jordan. Maintenant que j’ai mon propre enfant qui adore les tracteurs et les ballons, j’ai envie de dire que j’ai un peu moins le temps. C’est là que j’ai découvert l’art comme cadeau pour soi.

Quand je m’installe dans mon atelier, je m’offre du temps et de l’espace dans le cœur et dans la tête. Je ne pense qu’à ce dont j’ai envie de créer, aux couleurs, aux textures — et à la personne à qui j’offrirai la création.


Comment se manifeste généralement votre processus créatif ?

Côté beaux-arts, j’aime et j’ai besoin de m’inspirer avant de commencer. J’ai besoin de voir des images pour débuter mon processus. Je navigue, je voyage, et après, je laisse mon cœur aller. J’aime me retrouver toute seule, comme si mon côté créatif avait besoin de prendre toute la place dans l’atelier. Sauf deux fois, c’est vrai. À deux reprises (quand le contexte nous le permettait), j’avais invité des amis à venir créer une toile avec moi. On s’était installés ensemble, on avait éparpillé nos couleurs dans toute la pièce, on se faisait voyager par de la musique.

On jasait, on s’amusait, on riait et on créait. On a dansé aussi. Depuis, j’ai deux toiles magnifiques qui trônent dans ma maison et ce sont mes favorites. Elles me rappellent de magnifiques souvenirs et chaque fois que je passe devant, je pense à ces amis que je garderai pour toute ma vie. C’était une expérience totalement différente et j’ai adoré. C’est vraiment une belle idée.


Que représente pour vous la phrase « l’art fait du bien » ?

C’est la vérité. L’art, peu importe sous quelle forme, fait réellement du bien. Parfois je peins, d’autres fois, j’écris. Dans les deux cas, mon cœur et ma tête sont en cavale. Il n’y a que ça qui compte, le monde extérieur devient sur pause. L’art, peu importe sous quelle forme, m’a beaucoup aidé à retrouver la lumière des moments plus gris de ma vie !


Souhaitez-vous transmettre votre passion pour l’art à votre enfant ? Si oui, pour quelle(s) raison(s) ?

J’ai bien envie de lui présenter l’art, mais de façon toute naturelle comme mon papa l’a fait pour moi. Rien n’a été forcé, les passions se sont transmises et transformées d’une génération à l’autre, toujours en ayant la création au cœur de nos amours. J’aimerais que Lou comprenne que l’art, la peinture, l’écriture et la musique peuvent vraiment devenir un exutoire. Je lui montrerai comment l’art m’a aussi aidé à passer à travers sa grande histoire. Et d’ailleurs, si vous saviez comme j’ai hâte de lui raconter par mes écrits. Il va voir comme il est le plus fort au monde, et aussi, réaliser comment il a inspiré mon art.


Quels sont vos produits coups de cœur DeSerres qui font partie de vos rituels artistiques depuis plusieurs années ?

Je n’ai jamais acheté de matériel pour la création de mes toiles et de mes illustrations ailleurs que chez DeSerres. En existe-t-il d’autres ? Ma première professeure de peinture m’a présenté cette entreprise familiale et c’est resté. En plus, chaque visite se transforme en discussion et en échange avec les experts sur place. TOUT s’y trouve. Mes chevalets, mes toiles, mes cadres, mes couleurs et mes crayons favoris au monde viennent de là.

La peinture acrylique, les spatules, les pinceaux, les vernis et les marqueurs (AH, et le savon à pinceaux Les Maîtres) sont mes produits coups de cœur !

Les œuvres de Marjolaine

Nos experts DeSerres

Découvrir

Nos créatifs inspirants

Découvrir
Retour à Espace Créatif