Les 3 règles d’or de la peinture à l’huile

Découvrez les 3 règles d’or de la peinture à l’huile
Lire plus ci-dessous Voir les produits suggérés
Découvrez les 3 règles d’or de la peinture à l’huile.

MATÉRIAUX:

  • Peintures à l’huile
  • Huile de lin et solvant
  • Pinceaux pour la peinture à l’huile
  • Surface à peindre
  • Palette pour mélanger la peinture
  • Spatules
  • Pots de métal ou de verre
  • Chiffons et gants


INSTRUCTIONS :

La peinture à l’huile se travaille habituellement en plusieurs couches, en laissant la couche sécher (durcir) avant d’appliquer la prochaine couche. Ces règles permettent d’éviter de voir apparaître des craquelures ou des « peaux d’oranges » lors du séchage.

Règle d’or #1 : « Gras sur maigre »

La règle « gras sur maigre » consiste à toujours peindre une nouvelle couche plus grasse que la précédente. Les couleurs de cette couche auront donc un pourcentage plus élevé d’huile (grasse). De cette façon, on s’assure que les premières couches peuvent sécher entièrement sans craquer.

L’huile rend la peinture grasse tandis que le solvant la rend maigre. Plusieurs médiums ou autres additifs peuvent également être ajoutés à la peinture pour la rendre plus grasse ou plus maigre.

La couleur est considérée plus grasse ou plus maigre par rapport à une autre. C’est la quantité d’huile dans le mélange de couleurs qui va déterminer si celle-ci est grasse ou maigre. L’ajout d’essence dilue l’huile mais ne l’élimine pas, avec le temps l’essence va s’évaporer et l’huile va rester.

La couleur de la première couche sera habituellement diluée à l’aide de solvants, et lors du séchage, la couche de peinture deviendra poreuse. L’huile de la couche subséquente sera absorbée en partie par les pores de la couche initiale. Ensuite, couche après couche, la couleur doit être un peu plus grasse, en ajoutant un peu de médium ou de l’huile à la couleur.

Astuce : Afin que la peinture adhère bien et sèche sans craquelures, appliquez une fine couche de fond.

Règle d’or #2 : « Épais sur mince »

La règle « épais sur mince » consiste à toujours créer une nouvelle couche plus épaisse que la précédente, car les couches minces sécheront plus rapidement. De cette façon, on évitera d’avoir des couches très sèches par-dessus des couches encore très humides.

Les couches fines par-dessus des couches plus épaisses auront tendance à craquer. Il est donc conseillé de garder les couches d’empâtements comme dernière couche pour éviter des enjeux de craquelures.

Règle d’or #3 : « Séchage rapide sur séchage lent »

La règle « séchage rapide sur séchage lent » consiste à utiliser des couleurs à séchage rapide pour les premières couches et les couleurs à séchage plus lent pour les dernières couches.

Si le temps de séchage des couches inférieures est plus lent que les couches supérieures, le processus de séchage des couches inférieures fera bouger et tendre voir même faire craquer la couche supérieure.

Astuce : Attendez que la couche de peinture soit bien sèche avant de lui appliquer la suivante.

Conseil sur la composition des couleurs sur la toile

Débutez par une couche de fond blanche ou colorée. Un fond blanc donnera de l’éclat aux couleurs, tandis qu’un fond coloré pourra faire ressortir une certaine tonalité de couleurs, soit des teintes chaudes ou froides, claires ou foncées.

Ensuite, la composition des couleurs sur la toile peut se faire par la superposition des couches en commençant par les grandes zones de couleurs, puis par les zones d’ombres et de lumières selon le sujet choisi et terminer par les couleurs les plus intenses.


ASTUCES:

Nettoyage des pinceaux pour l’huile

Les pinceaux utilisés dans les couleurs à l’huile doivent être nettoyés avec soin. Les fabricants de pinceaux recommandent de rincer le pinceau avec du solvant, de l’essuyer dans un chiffon, puis de le nettoyer à l’eau et au savon en faisant mousser dans le creux de la main. Lorsqu’il n’y a plus de peinture, on le rince, on lui redonne sa forme, puis on le laisse sécher à l’air libre, le manche vers le bas.