Technique de linogravure par Maud Besson

Découvrez cette technique ludique et créative, permettant de reproduire à l’infini une multitude de motifs personnalisés
Lire plus ci-dessous

La technique de linogravure est à la fois simple et économique, car elle n’exige pas beaucoup de matériel. Vous aurez besoin d’un jeu de couteaux et/ou de gouges, d’une plaque de linogravure, d’un rouleau encreur en caoutchouc, d’encre à linogravure, d’un frotton, d’un support de calage en bois et de papier. Choisissez les encres à linogravure à l’eau Speedball ; à la fois crémeuses et faciles à laver, elles donnent de très bons résultats. L’exercice le plus délicat lorsqu’on s’adonne à la linogravure est de penser son œuvre en mode inversée. En effet, à l’inverse d’un dessin, ce sont les blancs qui seront creusés et les lignes en reliefs qui seront imprimés à l’encre. L’art de la linogravure réside dans la création d’une image aux ombres et aux lumières à la fois efficaces et épurées, et à l’utilisation de lignes simples ou plus élaborées. Une fois cette petite difficulté apprivoisée, cette technique devient extrêmement ludique et créative, permettant de reproduire à l’infini une multitude de motifs personnalisés.

MATÉRIAUX:

  • De l’encre pour la Linogravure
  • Des plaques de linoléum
  • Un jeu de gouges et/ou de couteaux
  • Un rouleau en caoutchouc
  • Un marqueur
  • Du papier sans acide à grain fin
  • Un frotton
  • Un support de calage en bois


INSTRUCTIONS :

Étape 1 : 
Dessin du motif sur la plaque de linoléum : Si la plaque est foncée, vous pouvez dessiner directement sur celle-ci à l’aide de feutres permanents. Si la plaque est plus claire, utilisez un crayon B ou HB, ou alors transférez votre croquis avec un papier transfert de type papier carbone. Pour débuter, commencez par la création de dessins simples ; plus on avance et plus on découvre des motifs qui nous permettent de traduire ombres et lumières, et finalement de produire des œuvres de plus en plus élaborées.

Comment créer des dessins en négatifs adaptés à la linogravure ? Dessiner en blanc sur des feuilles noires pourrait vous aider à visualiser correctement toutes vos futures idées de pièces. Attention, la linogravure est hautement addictive ! Quand on commence, on ne peut plus vraiment s’arrêter.

 

Étape 2 : 
Création de la plaque : Réalisez votre gravure à l’aide de gouges et/ou couteaux. Se procurer un jeu de deux couteaux peut s’avérer extrêmement pratique lorsqu’on utilise plusieurs lames en même temps. Il existe plusieurs sortes de couteaux et de gouges ; généralement les gouges en U plus ou moins larges vous serviront à creuser les plus grandes zones de vides, tandis que les gouges en V vous serviront pour les détails les plus fins..

 

Étape 3 : 
Préparation et choix des papiers sur lesquels sera imprimée votre matrice : Préparez-en plusieurs. Vous pouvez éventuellement tracer des traits de marquages placés sur un papier qui sera en dessous de votre plaque, cela vous permettra de bien centrer votre surface lors de l’impression. Privilégiez des papiers sans acide pas trop épais et aux grains fins. L’impression n’en sera que plus belle. Jouez avec les couleurs des encres et des papiers : une encre noire sur un papier de couleur kraft, ou une encre rouge sur un papier blanc changera grandement le look d’une même création. Une multitude de possibilités s’offrent à vous !

Étape 4 :
Application de l’encre : Avec un rouleau encreur en caoutchouc, étendez une petite quantité d’encre sur une vitre ou un morceau de plexiglass. Essayez d’obtenir une couche lisse et homogène et encrez ensuite votre plaque. Procédez rapidement pour éviter que l’encre sèche. Appliquez uniformément l’encre sur toute la surface de la plaque de linoléum.

Étape 5 : 
Impression : Prenez votre papier et appliquez-le sur votre plaque de lino préalablement encrée. Frottez énergiquement à l’aide du frotton ; n’attendez pas trop longtemps, l’encre ne doit pas sécher. Retirez délicatement le papier sans trop bouger (de droite à gauche, ou de haut en bas). Ensuite, laissez sécher. Un temps de séchage d’une vingtaine de minutes est nécessaire.

Les plaques de linogravures : Les plaques Speed Cut très molles sont très faciles à graver, mais un peu plus fragiles à l’usage. À la fois souples et faciles à graver, les plaques de linoléum gris foncé offrent un support solide et durable. Les plaques brunes sont beaucoup plus solides, mais légèrement plus difficiles à graver et à couper. Elles sont toutefois beaucoup plus résistantes dans le temps et supportent un grand nombre d’impressions.


ASTUCES 

  1. N’oubliez pas que toutes vos œuvres seront imprimées à l’envers ! Pensez à inverser les dessins, les lettres et les écritures que vous graverez sur votre matrice.
  2. Attention, ne jamais utiliser de l’acrylique ou d’autres encres non adaptées pour la linogravure. Lorsqu’elles sont trop liquides, sèchent trop vite, ne sont pas assez opaques ou sont trop pâteuses, le résultat sera décevant ! Le mieux est de toujours privilégier les encres adaptées à cette technique